La loi Veil sur l’interruption volontaire de grossesse à Rennes : une application difficile (1975)

La loi Veil de 1974 consacre une rupture majeure de l’histoire des femmes. Bien entendu, il ne s’agit pas de revenir ici sur ce point qui ne souffre d’aucune contestation. Pour autant, l’examen de la situation qui prévaut à Rennes au cours de l’année 1975 amène à interroger la chronologie fine de ce changement : dépend-il plus du vote de la loi ou de son application, qui se révèle par bien des égards encore plus périlleuse ? Par Lydie POREE – (Photographie à la une : Lucien Neuwirth en famille. Cliché pris dans le cadre d’une campagne électorale à la fin des années 1960 et reproduit sur une carte faisant fonction de tract. Collection particulière.)

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site

La loi Veil sur l’interruption volontaire de grossesse à Rennes – En Envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s