Des révolutionnaires invisibles : les femmes algériennes et l’organisation de la Section des femmes du FLN en France métropolitaine

rhmc_594_l204Danièle Amrane-Minne, pionnière de l’histoire des femmes algériennes pendant la Guerre d’indépendance, observait en 1994 que l’on ne savait que très peu de choses du rôle des militantes algériennes en France  Danièle Djamila AMRANE-MINNE, Des femmes dans la Guerre…. Près de vingt ans plus tard, ce commentaire est toujours d’actualité, car un ensemble complexe de facteurs a contribué à rendre les femmes de la Fédération de France du FLN largement invisibles. Les femmes algériennes étaient relativement peu nombreuses en France métropolitaine, eu égard au modèle dominant du travailleur immigré célibataire masculin. En tant que mères de familles nombreuses vivant dans les taudis et les bidonvilles isolés des banlieues industrielles, elles étaient aussi en général marginalisées dans l’espace  En 1960, les femmes algériennes ne constituaient pas…. À plus de 90 % analphabètes, elles n’ont laissé que peu de documents, et elles restèrent sans voix, politiquement et culturellement marginalisées après l’Indépendance. Les médias dans leur ensemble, encouragés par la propagande du FLN, se sont concentrés principalement sur les combattantes héroïques (fidayate) des réseaux terroristes de la Casbah ou du maquis du djebel, oblitérant ainsi davantage encore le rôle des militantes en France Voir Simone DE BEAUVOIR et Gisèle HALIMI, Djamila Boupacha,…. L’intérêt récent et croissant des historiens pour l’action des femmes pendant la Guerre d’indépendance s’est aussi concentré sur le terrain de l’Algérie coloniale plutôt que sur celui de la France métropolitaine  En plus des travaux de Djamila AMRANE (Danièle MINNE),….

Les témoignages de ceux qui participèrent aux activités du FLN en France, qu’ils fussent nationalistes algériens ou porteurs de valises européens, nous apprennent aussi peu de choses sur les femmes algériennes, réduites à une présence fragmentaire ou fantomatique. Les mémoires des cadres dirigeants de la Fédération de France, tels Ali Haroun, Mohamed Lebjaoui et Omar Boudaoud, présentent l’image d’un univers fondamentalement masculin d’opérations clandestines dangereuses  Ali HAROUN, La 7e Wilaya. La guerre du FLN en France,…. L’intérêt des médias pour le rôle « romantique » des porteuses de valises européennes a aussi servi, involontairement, à effacer les femmes algériennes du tableau  Hélène CUÉNAT, La porte verte, Saint-Denis, Bouchène,…. Composé de cinq hommes, le Comité fédéral contrôlait la Fédération de France du FLN et préférait le plus souvent recruter comme agents de liaison des femmes européennes, dont beaucoup étaient étudiantes ou mariées à des Algériens, et ce pour des raisons tout à fait pragmatiques : elles pouvaient plus facilement échapper à l’attention de la police ou du public que des femmes à l’apparence ou l’accent nord-africain  Neil MACMASTER, « The role of European women and the…. Les services de renseignement français, qui étaient en général bien informés sur le FLN, confirmaient cet état de fait au début de 1958 … (Photographie à la une : Dès l’indépendance l’aile conservatrice du FLN intima l’ordre aux femmes de regagner leur foyer.)

Revue d’histoire moderne et contemporaine – 2012/4 (n° 59-4) Pages : 224 ISBN : 9782701163468 –Éditeur : Belin

Neil MacMaster est maître de conférences honoraire à l’École d’études politiques, sociales et internationales de l’université d’East Anglia (Norwich). Ses recherches ont porté sur la guerre d’Algérie, l’émigration algérienne, les minorités ethniques, le colonialisme, le racisme et l’antiracisme en France et en Europe.

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site cairn

philippe-henri-est-de-retourEn parallèle  du blog  FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …
 
 

Accéder au Musée d’histoire de la justice, des crimes et des peines.

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson est un ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Philippe poisson – Google+ 51 709

blog de Philippe Poisson

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s