Les « mortes pour la France » et les « anciennes combattantes » : l’autre contingent de l’armée française en guerre (1940-1962)

hp_018_l204Parce que les femmes ne sont jamais considérées comme des soldats à part entière – d’abord parce que ce sont des femmes, ensuite parce qu’elles ne sont pas armées – bon nombre d’« héroïnes » de guerre sont ignorées de la mémoire combattante. Évoluant en marge du reste des troupes, elles sont également en marge de l’imaginaire collectif. Et pourtant.

De la Seconde Guerre mondiale à la guerre d’Algérie, elles sont nombreuses à avoir servi sous les drapeaux et sous l’uniforme, certaines d’entre elles y ayant même trouvé la mort. Mais qui se souvient aujourd’hui de ces militaires féminines de la première génération, sinon elles-mêmes et quelques hommes œuvrant pour leur reconnaissance ?

Depuis la loi Paul-Boncour du 11 juillet 1938 « sur l’organisation de la nation pour le temps de guerre », le nombre de femmes militaires n’a cessé d’augmenter pour atteindre aujourd’hui 12 % des effectifs de l’armée française. Des premiers contrats limités à la durée de la guerre, à ceux postérieurs au décret du 15 octobre 1951  Décret n° 51-1197 du 15 octobre 1951, « portant statut…, les femmes sont passées du statut d’auxiliaires à celui de personnels féminins des armées… (Image à la une : Le général de Gaulle passant en revue les Volontaires féminines des Forces françaises libres.)

 

elodie-jauneau-septembre-2016Élodie Jauneau, docteure de l’université Paris Diderot, a soutenu sa thèse en 2011, La féminisation de l’armée française pendant les guerres (1938-1962) : enjeux et réalités d’un processus irréversible, sous la direction de Gabrielle Houbre. Elle a publié : « Les femmes dans l’armée française pendant les guerres (XIXe-XXsiècles) », Encyclo, n° 1, 2012, p. 57-71, « Des femmes dans la 2e DB du général Leclerc. Le groupe Rochambeau », Travail, Genre et Sociétés, numéro 25, 2011, p. 101-124, et « Genre et récit de guerre. La parole des femmes de la Grande Muette », NEF, 25, n° 1, 2010, p. 127-147

Pour en savoir plus voir le billet publié par Elaudie Jauneau dans Histoire@Politique 2012/3 (n° 18) Pages : 232 DOI : 10.3917/hp.018.0144 Éditeur : Presses de Sciences Po (P.F.N.S.P.)

Revue https://www.cairn.info/revue-histoire-politique-2012-3-page-144.htm

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s