Une juriste au service des femmes et des plus démunis

Lucie Lamarche, professeure au Département des sciences juridiques de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), a toujours utilisé le droit afin de transformer la société. Elle s’est notamment battue bec et ongles pour défendre les droits des femmes victimes de violence et des plus démunis. Son engagement l’a même amenée jusqu’aux Nations unies pour étayer que la pauvreté est une violation des droits de la personne. Pour souligner l’excellence et le rayonnement de son travail, qui a contribué à améliorer la qualité de la vie en société, l’Acfas lui remet le prix Pierre-Dansereau.

« En 1979, alors que les avocates ne pouvaient même pas porter de pantalon sous la toge, ce n’était pas évident de plaider devant un juge les causes de violence conjugale, de l’amener à croire les femmes et à bien évaluer les risques pour les enfants », se souvient Lucie Lamarche, qui a travaillé à l’ouverture de la première maison d’hébergement francophone pour les femmes victimes de violence… (Photo à la une : Source Acfas Lucie Lamarche, professeure au Département des sciences juridiques de l’UQAM.)

Pour en savoir plus voir le billet publié le 22 octobre 2016 par Martine Letarte sur le site ledevoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s