Les premier(e)s surveillant(e)s : une fonction de cohérence.

Laurence Bessières, février 2006. – Ce dossier thématique analyse la complexité du travail des premier(e)s surveillant(e)s dans les établissements pénitentiaires ainsi que l’activité de ces cadres intermédiaires soumis à un ensemble de contraintes qui les placent, bien souvent, dans une position ambivalente. Il identifie les difficultés du positionnement qui fragilisent cette catégorie de personnel, aussi bien en terme de reconnaissance de leur statut hiérarchique que de légitimité de leur fonction. il aborde, enfin, la dimension sociale de l’activité des premiers surveillants autrement dit le travail de relation qu’ils accomplissent et qui renforce leur légitimité professionnelle en les repositionnant comme un maillon essentiel dans le fonctionnement de la détention.

Laurence BESSIERES : enseignante-chercheure – École Nationale d’administration Pénitentiaire Ministère de la justice, CIRAP

Format PDF Télécharger le dossier thématique

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s