Le choix de Diane ( Au XVIIe siècle, le tragique et authentique destin de celle que l’on surnommait « la belle Provençale »)

004430419Parution du livre le 13 octobre 2016 – Je crois au destin, à celui tracé dès notre naissance et à son inéluctabilité.

Au pied des Alpilles, terroir béni des dieux, Diane de Joannis est née sous les meilleurs auspices. Son premier mariage, à treize ans, lui fait goûter aux fastes de la cour. Elle brillera même au bras de Louis XIV lors d’un ballet. En 1658, elle épouse en secondes noces le séduisant comte de Ganges. Ce dernier, toujours sur les routes pour affaires, la confie aux « bons soins » de ses frères, abbé et chevalier de leur état… Pour le plus grand malheur de Diane. Obstinés, corrompus, ils la harcèlent sans fin et convoitent autant sa beauté que sa richesse.

Loin des siens, de ce grand-père tant aimé qui lui a légué les domaines de Roussan et de Châteauneuf, comment Diane saura-t-elle protéger ses enfants et sa fortune, au péril de sa vie, des assauts continus de ses beaux-frères? Peut-elle compter sur la dévotion que lui porte le peuple de Ganges ?

Au XVIIe siècle, le tragique et authentique destin de celle que l’on surnommait « la belle Provençale ».

1602-1Mireille Pluchard est venue à l’écriture par le biais foisonnant de la généalogie dans laquelle elle a puisé les personnages de ses trois premiers romans qui relatent la vie d’une famille de paysans cévenols à travers deux siècles de leur histoire.

Les pieds plantés en Cévennes gardoises où elle vit, la tête pleine de portraits fleurant bon le terroir, Mireille Pluchard puise son inspiration dans l’humus généreux de sa terre natale.

Parler de sa région à travers ceux qui l’ont faite, la magnifier pour la faire aimer à ceux qui s’y intéressent, réveiller chez certains une abondance de souvenirs, tel est le but de cet écrivain qui nous fait partager son amour de l’écriture.

Aussi, à travers ses ouvrages, peut-on retrouver les gestes immuables des différents métiers qui ont fait la réputation cévenole. La soie y est présente, dans La Tresse d’Or comme dans Halix de Bagard, Dame de Soie, qu’il s’agisse d’éducations de bombyx dans les magnaneries familiales ou du travail des femmes dans les filatures, lesquelles ont laissé une empreinte architecturale en terre cévenole ; la poterie aussi, celle d’Anduze avec Antoine l’Orjolier du Soleil, et la mine, incontournable évolution d’un dix-neuvième siècle résolument tourné vers l’industrie avec Le Puits Sans Nom qui a obtenu le prix du roman féminin de la ville d’Hagondange.

Avec, toujours, ce profil paysan qu’aucun cévenol ne renie. S’ajoute, avec Le petit Bâtard, une étude de mœurs au dix-neuvième siècle. Dans son dernier roman, Le Mas de la Sarrasine,  ( avril 2012) , les vignerons sont à l’honneur avec la grande dépression due au phylloxéra qui a mis à genou grands et petits exploitants…

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire de la collection Terres de France

Clarisse Enaudeau, directrice littéraire de la collection Terres de France

Chaque roman de la collection Terres de France aux Presses de la Cité est une invitation au voyage. Voyage au cœur de la passion, celle de nos auteurs dont la plume fait vivre d’extraordinaires destins, celle, aussi, de leurs héros qui, livre après livre, deviennent une part de notre mémoire. Voyage encore au cœur de nos régions, voyage enfin au doux parfum d’antan.

Le succès de la collection Terres de France ne serait pas ce qu’il est sans  vous, sans les Amis de Terres de France. Un fabuleux enthousiasme, témoin d’une passion partagée.

Clarisse Enaudeau nous parle du métier d’éditrice – YouTube

Clarisse Enaudeau présente la collection Terres de France – YouTube

Collection Terres de France l Accueil

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s