L’affaire Natasha Kampusch

Aujourd’hui âgée de 28 ans, Natascha Kampuch sort un nouveau livre pour expliquer comment elle a vécu ces « dix années de liberté ».

Invité(e)s de l’émission RTL de Jacques Pradel : Dr Paul Bensussan, expert psychiatre agréé par la Cour de cassation, Capitaine Stéphanie Le Maout, analyste comportementale au Département des Sciences du comportement du PJGN (Pole Judiciaire de la Gendarmerie Nationale).

Pour en savoir plus voir le billet publié le 30 septembre 2016 sur le site L’Heure du crime

1507-1Parution du livre le 28 septembre 2016 – Le 23 août 2006, l’un des pires enlèvements de ces dernières décennies prend fin. Natascha Kampusch réussit à s’enfuir de la cave dans laquelle elle était retenue prisonnière depuis huit années. Dans un récit saisissant, 3096 Jours, elle a raconté son effroyable calvaire. Dix ans plus tard, elle nous livre un aperçu de son retour à la liberté : ses expériences, les plus douloureuses comme les plus belles, ses rêves et ses cauchemars, son investissement dans des projets humanitaires (notamment au Sri Lanka) et son engagement auprès de jeunes eux aussi blessés par la vie. Peut-on s’affranchir d’un passé aussi terrible ? Comment trouver la force de se reconstruire après un tel traumatisme ?Traduit de l’allemand par Céline Maurice et Sylvie Roussel La jeune femme raconte son retour à la liberté, dix ans après avoir échappé à son kidnappeur, qui la retenait dans une cave durant huit ans. Elle avait effectué le récit de ces années sombres dans «3.096 jours». Elle se confie ici sur ses expériences, ses rêves, ses cauchemars, son quotidien, ou encore son engagement auprès de jeunes personnes, blessées elles aussi par la vie.

14492341_10153961799468997_2340355092825313535_nEn parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …
 
 

Accéder au Musée d’histoire de la justice, des crimes et des peines.

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson est ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Philippe poisson – Google+ 49 725

 blog de Philippe Poisson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s