Gouverner les mœurs : la lutte contre l’avortement en France, 1890-1950

1540-1Parution du livre le 21 septembre 2016 – Pratique secrète prohibée jusqu’en 1975, l’avortement «criminel» fit l’objet d’une lutte acharnée qui, de la fin du XIXe au milieu du XXe siècle, occupa une foule de protagonistes et mobilisa d’importants moyens privés et publics.

La tentative d’éradication de ce «fléau social», orchestrée jusqu’aux plus hauts sommets de l’État, relève d’une histoire conjointe des savoirs scientifiques, des institutions politiques et des groupes militants et professionnels.

L’auteur restitue cette complexité en suivant au plus près les acteurs engagés dans ce combat et en révélant la grande diversité des modalités d’une entreprise qui ne se limite pas à la répression. La lutte contre l’avortement clandestin se heurte à une réalité que l’étude permet de mieux saisir : une activité sociale parfois très organisée, capable de déjouer constamment les autorités.

En ce sens, l’ouvrage pose clairement la question de la gouvernabilité des comportements démographiques et d’une régulation effective des moeurs, ouvrant une réflexion sur l’impact social de l’action publique.

Fabrice Cahen est historien, chercheur à l’Ined et membre du groupe Esopp (EHESS/CRH, Sciences Po). Ses travaux portent sur la régulation sociale et politique de la reproduction humaine dans la France contemporaine.

Auteur : Fabrice Cahen

Préface : Paul-André Rosental

Genre : Sociologie, Société

Éditeur : Institut national d’études démographiques, Paris, France

Collection : Classiques de l’économie et de la population. Études & enquêtes historiques

Pour lire un extrait du livre sur le site le choix des libraires

14368687_10153947118378997_660218447600629052_nEn parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …
 
 

Accéder au Musée d’histoire de la justice, des crimes et des peines.

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson est ancien formateur des personnels à l’administration pénitentiaire. Membre correspondant du CLAMOR (UMS 3726), il contribue régulièrement au carnet de recherche de Criminocorpus.

Philippe poisson – Google+ 49 248

 blog de Philippe Poisson

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s