1946, le premier Festival de Cannes célèbre Michèle Morgan dans La Symphonie Pastorale

Au moment de la défaite française de 1940, Michèle Morgan rejoint Hollywood. Elle y reste pourtant près de deux ans sans tourner, son niveau d’anglais la privant du rôle auprès de Cary Grant dans Suspicion (Soupçons, 1941) d’Alfred Hitchcock. Elle voit également lui échapper le rôle qui sera dévolu à Ingrid Bergman dans Casablanca (1944), mais son premier film américain, Joan of Paris (Jeanne de Paris, 1942), aujourd’hui oublié, est un succès. Elle incarne une serveuse de café qui ira jusqu’à sacrifier sa vie pour aider Paul Henreid (le Victor Laszlo de Casablanca !), dans le rôle d’un pilote des Forces Françaises Libres, à échapper aux Allemands. Le réalisateur Robert Stevenson s’attache à montrer une Morgan la plus proche possible de celle de Quai des brumes… au détail près de sa poitrine, abondamment rembourrée pour l’occasion…

Pour en savoir plus voir le billet publié sur le site Paris fait son cinéma

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson – En savoir plus

Philippe poisson – Google+

 blog de Philippe Poisson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s