Archives mensuelles : avril 2016

Criminocorpus, histoire de la justice, des crimes et des peines propose

Criminocorpus, histoire de la justice, des crimes et des peines propose :

Les femmes de Nder : Résistantes sénégalaises à l’esclavage

Voilà un fait particulièrement tragique resté longtemps dans la mémoire des Sénégalais. L’histoire des femmes de Nder qui, un mardi du mois de novembre 1819, se sacrifièrent collectivement pour ne pas tomber entre les mains des esclavagistes maures.
Un bel acte de résistance à saluer, pour que jamais la bravoure de ces dames ne tombe dans l’oubli… Reines d’Afrique et héroïne de la diaspora noire
Pour en savoir plus voir le billet publié le samedi 30 avril 2016 sur le site pyepimanla

ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

Philippe Poisson – En savoir plus

Philippe poisson – Google+

 blog de Philippe Poisson

L’épuration comme guerre civile d’intensité moyenne ?

Dans le psychisme des tueurs en série

Le camp de Rivesaltes, mémoire vive des «indésirables», raconte le destin des populations déplacées

Poulo – Condore, le bagne d’Indochine ( Parution du livre le 1er juin 2016)

L’affaire Touvier : les révélations des archives
 
 
Fritz Bauer, un héros allemand
 
 

L’Origine du crime, la nouvelle enquête du Commissaire Morteau

Poulpe Fiction : l’exposition en ligne sur Criminocorpus

Les femmes des mafieux

Elles sont meurtrières, frondeuses, séductrices, esprits rebelles et libres. Elles s’appellent Mary Josephine Capone alias Mae, Ada et Minna Everleigh, les impératrices du vice, Margaret Collins, la fille au baiser mortel, Bonnie Parker, la Juliette au revolver ou encore Virginia Hill, le Flamant rose.

Invitée de l’émission de Jacques Pradel sur RTL : Diane Ducret, écrivain. Auteure du livre Lady Scarface (Ed Perrin).

Pour en savoir plus voir le billet publié le 28 avril 2016  sur le site de l’émission L’heure du crime

Lady ScarfaceParution du livre le 18 avril 2016 – Chicago. Début des années folles. Le Syndicat du crime n’est pas qu’une affaire d’hommes, il se conjugue aussi au féminin. Elles sont fugueuses, frondeuses, parfois meurtrières, mais toujours rebelles. Elles s’appellent Mary Josephine Capone alias Mae, Ada et Minna Everleigh, les Impératrices du vice, Margaret Collins, la Fille au baiser mortel, Louise Rolfe, l’Alibi blond, Bonnie Parker, la Juliette au revolver, ou encore Virginia Hill, le Flamant rose : elles sont les compagnes d’infortune comme de gloire d’Al Capone, Clyde Barrow ou Bugsy Siegel, barons noirs des années de plomb qui ont fait trembler l’Amérique.

Traquées par le légendaire patron du FBI John Edgar Hoover, muses de la prohibition et de ses fêtes décadentes, elles n’ont rien à envier aux gangsters, l’intelligence et les talons hauts en prime. Le crime ne paie peut-être pas, mais il séduit toujours. A partir d’archives déclassifiées du FBI et d’Alcatraz, de journaux de l’époque, d’entretiens avec des descendants et de documents inédits, Diane Ducret dévoile avec le talent qu’on lui connaît l’intimité de celles qui ont choisi d’être des Lady Scarface, à la vie à la mort…

Biographie de l’auteure : Diane Ducret est écrivain et essayiste. Elle est l’auteur des best-sellers Femmes de dictateur (Perrin, 2011), traduit dans vingt-trois langues, Femmes de dictateur 2 (Perrin, 2012) et La Chair interdite (Albin Michel, 2014).

  • Éditeur : Coédition Perrin / Plon
  • ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

    Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

    Philippe Poisson – En savoir plus

    Philippe poisson – Google+

     blog de Philippe Poisson

    L’épuration comme guerre civile d’intensité moyenne ?

    Dans le psychisme des tueurs en série

    Le camp de Rivesaltes, mémoire vive des «indésirables», raconte le destin des populations déplacées

    Poulo – Condore, le bagne d’Indochine ( Parution du livre le 1er juin 2016)

    L’affaire Touvier : les révélations des archives
     
     
    Fritz Bauer, un héros allemand
     
     

    L’Origine du crime, la nouvelle enquête du Commissaire Morteau

    Poulpe Fiction : l’exposition en ligne sur Criminocorpus

     


    Lutter contre les violences conjugales – Féminisme, travail social, politique publique

    Ce livre prend appui sur une enquête ethnographique menée auprès d’associations, de victimes, de professionnels et de personnalités politiques et universitaires actifs sur ces sujets. Il décrit la construction de la cause des violences conjugales, ainsi que les politiques publiques mises en œuvre, dans une démarche sociohistorique. Il met ainsi en lumière la porosité des espaces militant, universitaire et institutionnel.

    Avec une préface de Rose-Marie Lagrave.

    Avec le soutien de l’EHESS et de l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux.

    Élisa Herman est sociologue, docteure de l’EHESS, chercheuse contractuelle au centre Max-Weber (CNRS-université Lyon 2). Elle étudie particulièrement le genre, le militantisme, les politiques publiques et le travail social. Ses recherches actuelles sont consacrées aux politiques sociales locales, aux EAJE (Établissements d’accueil du jeune enfant), aux jeunes scolarisés en ITEP (Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) et à la parentalité.

    Sommaire :

    • Les violences conjugales, politisation d’un nouvel intolérable
    • De la cause féministe aux politiques publiques : la continuité entre militantisme et institutions
    • Des associations diversifiées : carrières militantes et ancrages locaux
    • L’essor d’un groupe professionnel militant
    • Un travail social féministe
    • La force de la raison économique

    Éditions : Presses Universitaires de Rennes

    Domaine : Sciences humaines et sociales | Sociologie
    Collection : Le Sens social

    Les Angesde la Coubre : Le nouveau polar de Jacques-Edmond Machefert publié par Le Croît vif

    Anges« Un p’tit coqu’licot s’épanouissait sur le visage blême de la fillette. Le liquide écarlate coulait doucement de sa joue tuméfiée vers le sol buveur de sang, tandis qu’un filet de salive blanchissait le coin de ses lèvres diaphanes. La gamine était plus blonde que le sable fin des dunes de Négrevaux. Elle avait de grands yeux bleus et une peau étrangement claire dans l’écrin d’une robe noire ornée de broderies roses auxquelles s’agrippaient ses petits doigts bleuis par le froid. »

    Ce 11 novembre pluvieux Marc découvre vers Buze, le village englouti par les sables, au sommet de la dune abritant l’ancienne chapelle, le corps inanimé d’Océane. Comme un ange blafard…

    À Royan, d’autres enfants ont disparu. Fugues ? meurtres ? enlèvements ? la police s’interroge. Les recherches vont alors s’orienter vers la forêt de La Coubre, ses immenses plages, ses bâtiments en ruine, son phare, son histoire, ses légendes, ses drames et ses terreurs enfouies. Cette forêt semble les avoir engloutis comme dans les histoires qu’on raconte aux enfants pour leur faire peur. Marc, d’abord soupçonné, mène une enquête parallèle. Une errance forestière qui va donner un nouveau sens à sa vie et l’amener doucement vers la femme qui l’attend.

    Jacques-Edmond Machefert pour cette nouvelle enquête royannaise nous replonge dans l’univers désabusé du détective improvisé Marc Vermeuil curieux, imaginatif et insolent.

    LIRE LES PREMIÈRES PAGES EN CLIQUANT ICI

    ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

    Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

    Philippe Poisson – En savoir plus

    Philippe poisson – Google+

     blog de Philippe Poisson

    L’épuration comme guerre civile d’intensité moyenne ?

    Dans le psychisme des tueurs en série

    Le camp de Rivesaltes, mémoire vive des «indésirables», raconte le destin des populations déplacées

    Poulo – Condore, le bagne d’Indochine ( Parution du livre le 1er juin 2016)

    L’affaire Touvier : les révélations des archives
     
    Fritz Bauer, un héros allemand
     
     

    L’Origine du crime, la nouvelle enquête du Commissaire Morteau

    Poulpe Fiction : l’exposition en ligne sur Criminocorpus

    Madame de la mer : Virginie Heriot

    Bien avant Florence Arthaud, il y eut Virginie Hériot. Les deux femmes ont d’ailleurs, outre leur amour de la mer et des bateaux, beaucoup en commun : une enfance parisienne dans un milieu des plus privilégiés, une découverte de la navigation en Méditerranée, un palmarès en compétition hors du commun, une fin tragique et bien entendu un rapport singulier avec la Bretagne…

    Pour en savoir plus lire le billet publié par Erwan LE GALL sur le site En Envorl

    ob_462626_ob-056637-p1150922En parallèle  du blog FEMMES – HISTOIRE – REPÈRES vous pouvez retrouver également mon activité sur le blog Criminocorpus – Carnet de l’histoire de la justice, des …

    Le blog de Criminocorpus présente une grande variété d’informations sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines dans le domaine de la recherche, de l’édition et des manifestations culturelles…

    Philippe Poisson – En savoir plus

    Philippe poisson – Google+

     blog de Philippe Poisson

    L’épuration comme guerre civile d’intensité moyenne ?

    Dans le psychisme des tueurs en série

    Le camp de Rivesaltes, mémoire vive des «indésirables», raconte le destin des populations déplacées

    Poulo – Condore, le bagne d’Indochine ( Parution du livre le 1er juin 2016)

    L’affaire Touvier : les révélations des archives
     
     
    Fritz Bauer, un héros allemand
     
     

    L’Origine du crime, la nouvelle enquête du Commissaire Morteau

    Poulpe Fiction : l’exposition en ligne sur Criminocorpus

    Histoire d’un album : celui d’Auschwitz

    Le nom de Lili Jacob ne dira pas grand-chose aux lecteurs d’En Envor. Et pourtant, rares sont les personnes qui peuvent se targuer d’avoir autant contribué, d’avoir autant fait, par un simple geste, pour la connaissance historique. Née en 1926 en Hongrie, Lili Jacob est arrêtée et déportée par mesure de persécution à Auschwitz en mai 1944, en compagnie de toute sa famille. Onze mois plus tard, en avril 1945, lorsque le camp de Dora-Nordhausen où elle survit est libéré par les Américains, elle est la seule rescapée de sa famille. C’est à ce moment qu’elle découvre un album de 33x25cm contenant près de 200 photographies, dont certaines figurent certains de ses proches, des membres de sa famille, ainsi qu’elle-même…

    Pour en savoir plus voir le billet publié par Erwan LE GALL sur le site En Envor

    En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

    En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

    Pour en savoir plus…