Jeanne Malivel, une carrière artistique courte mais une empreinte durable

(Publication repérée sur le site En Envor le 11 décembre 2015 – Thomas PERRONO)

Dans son édition du 5 septembre 1926, à la rubrique Loudéac, le quotidien L’Ouest-Éclair fait part du décès prématurée de « Mme Yung, née Jeanne Malivel ». Seulement âgée de 31 ans, l’artiste bretonne vient de mourir trois jours plus tôt à l’hôpital Saint-Vincent de Rennes. Pour le quotidien breton, cette nouvelle « met en deuil l’art breton ». Pourtant, il n’aura suffit que d’une décennie pour que la carrière artistique de Jeanne Malivel marque d’une empreinte profonde la culture bretonne contemporaine. Une carrière artistique qui débute en 1916 avec son entrée dans la prestigieuse Académie Julian à Paris. Sa formation se complète par la fréquentation de l’École des Beaux-Arts, où elle apprend la gravure sur bois…

Pour en savoir plus, voyez le lien suivant :

Jeanne Malivel

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s