Maisons closes, filles sans joie

(Article repéré sur TV5MONDE France Belgique Suisse (FBS) – L’actualité de la condition des femmes dans le monde France – 21 oct 2013 par Frantz Vaillant)

En France, il y avait le « bordel de luxe », où se retrouvaient politiques et hommes d’affaires. Les uns venaient pour fêter une victoire électorale, les autres pour  arroser  un gros contrat. Puis on trouvait le « bordel bourgeois », le plus fréquent, où notables et petits commerçants se croisaient comme dans la « Maison Tellier », chère à Maupassant. Enfin, glauques et sinistres, il y avaient les « taules d’abattage » où officiaient de vieilles prostituées en fin de parcours, misérables et résignées… Un rappel d’une criante actualité…

Pour en savoir plus, voyez le lien suivant :

Maison close, fille sans joie

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s