Jours de guerre – Ma vie sous l’Occupation

Parution du livre le 25 septembre 2008 – Chartres, 1940. Au plus fort de l’exode, Berthe Auroy commence son journal. Elle décide qu’elle le tiendra jusqu’à la fin de cette guerre qui commence, pour Lois, une amie américaine. Elle écrit Jours de guerre sur des cahiers d’écolier, note ses impressions, ses observations quotidiennes, colle les tracts, les avis parus dans les journaux, appose ses commentaires, toujours mordants. Avec elle nous vivons le Paris de l’Occupation, notamment à Montmartre, les privations, les résistances, les affronts, les bombardements; avec elle nous suivons la triste destinée d’une famille amie, juive, les Isserlis. Ces cahiers, en partie cachés en 1943 et recopiés après la Libération, sont ici édités pour la première fois, grâce à une descendante de la famille Isserlis.

Biographie de l’auteure :

Berthe Auroy (1880-1968), institutrice, enseigna jusqu’en 1939. Elle a publié des ouvrages pour enfants avant et après la guerre. Anne-Marie Pathé est responsable des archives à l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP, CNRS). Dominique Veillon est directrice de recherches au CNRS.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s