Martha Desrumaux. Une femme du Nord, ouvrière, syndicaliste, déportée, féministe

Date de parution du livre le 10 octobre 2006 – – Dès son enfance, Martha Desrumaux fut de tous les combats : ouvrière du textile à l’âge de 10 ans, lorsque le travail des enfants était encore chose courante en France. Elle adhère à la CGT dès l’âge de 13 ans ! Son tempérament et sa clairvoyance l’amènent à diriger sa première grève à 20 ans, alors qu’elle ne sait encore ni lire ni écrire. A une époque (lointaine ?) où les femmes en politique font office de curiosité exotique, elle gagne rapidement des responsabilités syndicales à un niveau national, et devient une figure de proue du mouvement ouvrier lors du Front populaire.

Martha Desrumaux fut alors de tous les combats, y compris les plus précurseurs : cette pionnière du féminisme exigea ainsi un salaire égal aux hommes pour les ouvrières, et lutta pour que les femmes puissent obtenir des postes à responsabilités. Son action dans la Résistance lui valut d’être déportée durant la guerre, avant qu’elle ne devienne l’une des premières femmes députées à la Libération.

Aujourd’hui, ce sens de l’engagement, quelle que soit notre condition d’origine, reste on ne peut plus d’actualité et peut toujours nous inspirer. Pierre Outteryck, professeur d’histoire en université, a publié une biographie de cette grande dame aux éditions locales et militantes du Geai Bleu.

Pierre Outteryck

Éditeur : Éditions Le Geai Bleu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s