Archives mensuelles : janvier 1996

Femmes de prisonniers de guerre, 1940-1945

Femmes de prisonniers de guerre 1940-1945

Femmes de prisonniers de guerre 1940-1945

Parution du livre 1er janvier 1996 – “Quant aux 800 000 femmes dont le mari est prisonnier de guerre, Sarah Fishman leur consacre un ouvrage exemplaire, Femmes de prisonniers de guerre, 1940-1945 , tant par l’exploitation minutieuse de sources très riches que par la rigueur et la prudence de ses hypothèses interprétatives. Prenant en compte la situation juridiquement dépendante des femmes mariées, l’action à la fois paternaliste et dérisoire du gouvernement de Vichy en direction des prisonniers et de leur famille, les institutions propres que ces femmes se donnèrent dans un esprit de solidarité morale et matérielle, l’auteur montre le rôle sans précédent que jouèrent ces épouses et ces mères seules face à l’occupant, mais aussi les limites de cette émancipation forcée, dans un contexte de misère morale et matérielle éprouvant. L’intériorisation d’une idéologie du sacrifice complaisamment relayée par Vichy les incita, après la Libération, à s’effacer à nouveau pour faciliter le retour des prisonniers, psychologiquement humiliés et physiquement diminués, incapables de supporter la remise en question de leurs prérogatives traditionnelles de chef de famille. Pour les femmes de prisonniers encore plus que pour les combattantes, la Libération fut problématique…

Le rôle stratégique des femmes dans les situations de guerre et de résistance armée s’est confirmé depuis 1945, en particulier dans les luttes de libération nationale. Mais l’exemple des femmes algériennes, et plus récemment celui de l’Érythrée – parmi d’autres – montrent aussi le persistant refus des pouvoirs masculins, quelle que soit leur orientation politique, de prendre acte de cette réalité après la fin des conflits armés.” (Une histoire occultée ,Geneviève Sellier, Le Monde Diplomatique,  juillet 1997).

Sarah Fishman est professeur associé en histoire à l’université de Houston.

Éditeur : L’Harmattan